La vérité sur les téléphones cellulaires

March 25, 2016

 

Voici ce qui est vrai et ce qui est faux.

Ça fait un bout qu’on s’interroge sur les effets des champs électromagnétiques sur le cerveau. Dommageables ou pas ? Ce qui est sûr c’est que les radiofréquences ne peuvent ni rompre les liaisons chimiques des molécules ni causer d’ionisation dans le corps. Il apparait que l’énergie transmise par l’appareil est trop faible pour être nocive. La majeure partie de cette énergie (échauffement des tissus) est absorbée par la peau et les autres tissus superficiels. On remarque une augmentation négligeable de la température de l’organe exposé. De plus, le champ électromagnétique décroit avec la distance (« kit » mains libres vs téléphone appliqué à l’oreille) et s’amenuise selon la qualité de réception. (Un signal fort requiert moins d’énergie qu’un signal faible.) Pour ce qui est des symptômes reliés à « l’hypersensibilité électromagnétique », rien ne prouve à ce jour qu’il y a relation de cause à effet. Aucune étude ne démontre avec certitude que des tumeurs cancéreuses au cerveau se développeront à cause de l’utilisation d’un téléphone cellulaire. Toutefois, le Centre international de Recherche sur le Cancer a classé les champs électromagnétiques de radiofréquence dans la catégorie des cancérogènes possibles pour l’homme. Mais attention, ce classement (Groupe 2B) est une catégorie utilisée lorsqu’on considère comme crédible un lien de cause à effet, sans qu’on puisse éliminer avec une certitude raisonnable le fait du hasard, un biais ou des facteurs de confusion. Vu la très grande popularité des téléphones cellulaires chez les jeunes, avec un risque d’exposition plus long, des données plus précises sauront nous en dire plus sur la nocivité ou la non-nocivité des radiofréquences sur le cerveau humain. En attendant, les études se poursuivent.

 

Source : Organisation mondiale de la Santé

Image : 123rf

 

 

Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square