Quand vos appareils auditifs sont tout simplement mal réglés

 

Ceci est la traduction de l’article

“When Your Hearing Aid Settings
Are Just Wrong”

publié par Shari Eberts sur le blog
Living with Hearing Loss.

Vous pouvez aussi suivre Shari sur Facebook et Twitter.

Traduction : Christiane Poirier

 

La fin de semaine dernière, rien n’allait avec mes appareils auditifs. Je pouvais entendre tous les crépitements et bruits de fond, mais pas les voix. Au souper, le bruit des couverts sur les assiettes faisait obstacle à la conversation. Dans la voiture, le sifflement du vent couvrait la musique. Le rire des enfants sur la banquette arrière me faisait mal tant il était fort, mais j’entendais à peine la voix de mon mari. J’étais allée voir mon audiologiste la veille et nous avions apporté quelques modifications, mais j’avais drôlement hâte d’y retourner pour corriger la situation.

 

Je porte des appareils auditifs à port prolongé, et j’ai un abonnement pour les remplacer tous les quelques mois. C’est fantastique, je profite ainsi de la technologie la plus récente, mais il arrive que les paramètres de la dernière paire ne sont pas correctement  transmis et cela devient ensuite tout un jeu d’essais-erreurs pour récupérer mon degré de confort. Et le dernier changement était précisément l’une de ces fois.

 

Cela me surprend toujours de ne pas remarquer le problème sur le coup, mais puisque la nouvelle paire d’appareils a une pile toute neuve, c’est normal que les sons soient plus clairs et précis. Mais cette amélioration camoufle parfois un problème. Puisque ça prend une journée ou deux pour m’adapter aux nouveaux paramètres des appareils, j’attends habituellement quelques jours avant de retourner voir mon audiologiste, qui est toujours prête à m’aider, mais ce temps d’attente est douloureux.

 

Cette fois-ci, les paramètres étaient vraiment hors norme. Un simple bruissement de papier était douloureux. L’eau qui coule d’un robinet m’arrachait le cerveau. Les sons les plus bizarres se trouvaient amplifiés, comme celui de ma serviette sur ma figure pour m’assécher. Les voix étaient enterrées par la cacophonie combinée du chauffage, du réfrigérateur et même du vent. Tout était trop fort et désorientant.

 

J’ai tenu mes appareils auditifs en mode sommeil pendant presque toute la fin de semaine. Cela avait l’avantage de réduire le brouhaha des bruits de fond et d’alléger la sensation que j’avais de me noyer dans le son, mais, en échange, je me sentais étourdie et désorientée. De plus, cela réveillait mes acouphènes, puisqu’ils n’étaient plus masqués par les sons perçus à l’aide de mes appareils.

 

J’ai eu recours à la lecture labiale et à toute la concentration mentale que je pouvais pour suivre les conversations. Rendue au dimanche soir, j’étais entièrement épuisée. Tout ce que je voulais, c’était le silence ou des messages écrits.

 

Heureusement que j’avais confiance que le lundi, mon audiologiste et moi allions trouver comment rétablir la situation. Et c’est exactement ce que nous avons fait!

Cette expérience souligne l’importance de prendre soin de votre santé auditive. Si on remarque soudainement une différence bizarre dans la façon dont on entend avec ses appareils auditifs, il faut immédiatement prendre rendez-vous avec son audiologiste. Les appareils ont peut-être besoin d’un petit réglage ou c’est peut-être le temps de passer un nouvel audiogramme.

 

On est le seul à savoir avec certitude que quelque chose cloche, et il faut y voir. L’audition et la qualité de vie en dépendent.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square